Joueur du mois d'octobre

DASSANCE Philippe

+ 18.75 points

Techniques

Le Service

service
A haut niveau, la plupart des services sont courts ou mi-longs avec un deuxième rebond qui arrive le plus près possible du bord de la table de manière à gêner la relance de l’adversaire. Lors de l’exécution du service, la gestuelle du poignet est primordiale avec souvent une prise de raquette entre le pouce et l’index, les autres doigts étant repliés sur eux-mêmes.

Service court sans effet

1er rebond près du filet, 2nd rebond juste derrière. La balle est « poussée ». Ce service est aussi appelé dans le jargon pongiste service « mou ».

Service court coupé

1er rebond près du filet, 2nd rebond juste derrière. La balle est « frottée » par dessous et en bout de raquette. Le poignet accélère au moment de l’impact.

Service court latéral coupé

1er rebond près du filet, 2nd rebond juste derrière. La balle est « frottée » par dessous-derrière et sur le côté. Plus il y a de rotation latérale moins il y a de rotation arrière.

Service court latéral lifté

1er rebond près du filet, 2nd rebond juste derrière. La balle est « frottée » par dessus-derrière et sur le côté. Le coude est levé et décollé du corps.

Service rapide sans effet

1er et 2nd rebonds près de la ligne de fond. La balle est « tapée » par derrière est touchée très près de la table. Poignet ferme au moment de l’impact.

Service rapide lifté

1er et 2nd rebonds près de la ligne de fond. La balle est « frottée » par dessus-derrière comme pour un top-spin effectué seulement avec le poignet.

Service rapide coupé

1er et 2nd rebonds près de la ligne de fond. La balle est « frottée » par derrière. L’impact balle-raquette est très proche de l’impact balle-table.

Service dévié

1er et 2nd rebonds variables. La balle est frottée par dessous et l’effet imprimée à la balle est hélicoïdal.

Le Top-spin

Top-spin à rotation

La balle est « frottée » par dessus-derrière dans sa phase descendante la plupart du temps. L’important est de toucher la balle le plus finement possible avec une accélération du mouvement maximale juste avant l’impact balle-raquette.

Faux top-spin

La balle est « poussée » par derrière dans sa phase descendante. L’accélération du mouvement est placée juste après l’impact balle-raquette afin de ne pas donner trop de rotation à la balle et tromper ainsi l’adversaire. Appelé aussi top « mou ».

Side-spin

La balle est « frottée » de côté par dessus-derrière dans sa phase descendante. Ce coup est réalisé le plus souvent en coup droit sur un top-spin à rotation adverse. Le bras décrit un arc en forme de croissant et la prise de balle s’effectue plus en arrière et plus près du corps que pour un top-spin à rotation.

Top-spin frappé

La balle est « frottée » sèchement par dessus-derrière en général au sommet du rebond. Le mouvement est plus horizontal que pour un top-spin à rotation.

Contre top-spin à mi-distance

La balle est « frottée » par dessus-derrière dans sa phase descendante. Le mouvement est plus ample que pour un top-spin près de la table.

Contre top-spin près de la table

La balle est « frottée » sèchement par dessus-derrière dans sa phase montante ou au sommet du rebond. La préparation doit être plus courte que pour un top-spin à rotation. Le geste s’apparente à une frappe du coup droit sur balle basse mais avec la raquette très fermée.

Le Bloc

Bloc contrôle

La balle est « portée » par dessus-derrière dans sa phase montante. Ce bloc est plutôt utilisé à l’entraînement qu’en compétition. Le geste est lent et court. En fait la raquette est seulement en opposition.

Bloc amorti

La balle est « amortie » par dessus-derrière le plus tôt possible afin d’utiliser et d’encaisser l’énergie de la balle de l’adversaire et de le priver de temps de réaction. La prise de la raquette doit être très relâchée.

Bloc actif

La balle est « tapée » par dessus-derrière dans sa phase montante ou au sommet du rebond. Ce coup diffère de la frappe dans la mesure où il s’appuie sur la vitesse et la rotation de la balle adverse pour effectuer un renvoi actif. La prise de la raquette doit demeurer ferme.

Bloc coupé

La balle est « frottée » derrière dans sa phase montante. Difficile d’accès pour un joueur non confirmé, ce coup est principalement exécuté en revers. L’action du poignet doit être courte, sèche et dirigée vers le bas.

Bloc à effet latéral

La balle est « frottée » de côté et par derrière dans sa phase montante. Ce coup est aussi principalement réalisé en revers. La pointe de la raquette est dirigée vers le haut. Le mouvement est exécuté de gauche à droite ou de droite à gauche selon le sens de rotation voulu.

L’attaque et la défense

Frappe sur balle basse ou mi-haute

La balle est « tapée » par dessus-derrière au sommet du rebond. Le but recherché est la vitesse maximale au moment de l’impact. La prise de la raquette doit être ferme. Le mouvement doit être franc.

Frappe sur balle haute

La balle est « tapée » par dessus-derrière le plus souvent dans sa phase descendante. La balle est frappée à hauteur des yeux. Le mouvement est dirigé vers l’avant et vers le bas. C’est principalement l’épaule qui doit travailler sur ce coup.

Défense coupée

La balle est « frottée » par dessous-derrière dans sa phase descendante ou au sommet du rebond. Le but est de toucher la balle le plus finement et le plus vite possible. La raquette est plus ou moins inclinée en fonction de la rotation de la balle adverse.

Défense à effet latéral

La balle est « frottée » de côté et par dessous-derrière dans sa phase descendante. Ce coup est utilisé en revers sur les balles arrivant au coude et sur les balles très croisées.

Défense molle

La balle est « portée » par derrière dans sa phase descendante.L’accélération est placée juste après l’impact pour tromper l’adversaire.

Défense en balle haute

La balle est « frottée » par derrière dans sa phase descendante. La balle doit être très haute, très longue et très liftée pour assurer un maximum d’efficacité.ping_pong_humour